Éviter les arnaques des plombiers

Les arnaques dans le domaine de la plomberie sont malheureusement monnaie courante aujourd'hui. En 2013, 2405 plaintes ont été déposées à la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) contre 1781 en 2010, soit une hausse de 35%[1]. Plombier24.fr vous expose quelques conseils afin de ne pas être victimes d'artisans malhonnêtes.

Ne pas se précipiter

Même en situation d'urgence, il est important de ne pas paniquer et de se montrer réfléchi au téléphone et face au plombier.

Attendre le bon moment pour une réparation

Si votre plomberie nécessite une réparation, ne choisissez pas le premier artisan venu. Coupez l'eau et attendez le bon moment dans la journée (évitez la fin de journée ou le week-end, le prix des prestations peut être parfois majoré de 20 à 50%2).

Choisir le bon artisan

Soyez patient dans vos recherches d'un bon artisan : consultez le voisinage, faites marcher le bouche-à-oreille. Vous pouvez également appeler votre assurance qui sera susceptible de vous diriger vers des plombiers agréés et conventionnés1. Vous pouvez également vous retourner vers le syndicat national du dépannage à domicile, qui vous donnera de bonnes adresses2.

Gare aux prospectus trouvés dans votre boîte aux lettres

Évitez les prospectus de dépannage trouvés dans votre boîte aux lettres sous les noms de "renseignements et services de votre ville" ou "informations utiles de votre ville" etc.1.

Ces publicités non officielles sont très souvent éditées par des entreprises peu scrupuleuses qui en plus des coordonnées de la police ou des pompiers y placent les leurs. Ces entreprises dépensent généralement des fortunes en publicité pour une qualité de service qui n'est pas forcément celle souhaitée. Cette pratique abusive est actuellement débattue dans le cadre du projet de loi Hamon sur la consommation3. Ces sociétés sont très surveillées par la DGCCRF.

Prospectus trompeurs répandus dans les immeubles de Paris

Prospectus trompeurs répandus dans les immeubles de Paris, source Émission 100% Mag

Aussi, il est conseillé d'éviter les noms d'entreprises comme "les compagnons..." ou encore "les bâtisseurs...". Il en est de même pour la mention "Père & Fils", qui n'est plus forcément un gage de qualité1.

Les réponses au téléphone : un bon indicateur de la qualité de l'artisan

L'appel téléphonique à l'artisan crucial. Les réponses qu'il vous donnera vous permettront d'évaluer sa connaissance du travail. N'hésitez pas à appeler plusieurs entreprises et comparez les prix de leurs prestations ou des matériaux qu'ils utilisent (qui peuvent être très variables)2.

Exiger un devis

Le devis est obligatoire si l'intervention dépasse la somme de 150€ TTC. Excepté en cas d'urgence, le plombier doit être en mesure de vous fournir un devis détaillé sur lequel doit figurer :

  • le coût horaire de la main-d'oeuvre ;
  • le prix du déplacement (qui doit être compris entre 30 et 50€) ;
  • la liste détaillée de l'intervention ainsi que le prix des pièces ;
  • la somme totale HT et TTC (avec une TVA de 7% si votre logement a plus de 2 ans)2.

Le plombier se doit de vous le fournir en deux exemplaires. Il n'est en aucun cas autorisé à vous imposer d'autres réparations sans vous avoir prévenu avant2.

Méfiez-vous des devis trop légers. Pour avoir des clients, certaines entreprises font des devis très raisonnables qui sont ensuite gonflés en fonction des tâches à effectuer2.

Refusez de payer en liquide. Payez par chèque et demandez une facture. Certains plombiers pourront vous demander de payer en liquide avant les réparations en vous proposant d'appliquer une ristourne de 10 ou 20% du prix du devis2. Ceci est à éviter : il faut payer à la fin des travaux et par un moyen de paiement qui laisse une trace en cas de litiges (le chèque bancaire).

En cas de litige

En cas de désaccord sur les réparations effectuées ou à effectuer par le plombier, il est conseillé de ne pas payer et de chercher une solution à l'amiable. Si aucune solution n'est trouvée, retournez-vous contre l'entreprise de plomberie en lui adressant une lettre recommandée de mise en demeure avec accusé de réception pour qu'il termine les travaux si cela n'est pas le cas2. Si votre problème n'est pas résolu, adressez-vous à DGCCRF ou à une association de consommateurs (comme par exemple UFC Que choisir)1.

La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mené une enquête sur les dépannages à domicile en 2013 sur 342 établissements. Le résultat est sans appel : 111 avertissements, 25 injonctions et 44 procès-verbaux3. Plus d'une société sur 2 était hors-la-loi, les abus de faiblesse étant très courants dans ce genre d'activité. C'est pourquoi il est important d'être vigilant.

Nos pages d'informations

Ne ratez nos pages d'informations pour réaliser vous-même vos petits travaux de plomberie, par exemple changer un joint sur une arrivée d'eau. Avant d'appeler un plombier, n'oubliez pas de consulter notre page d'aide pour éviter les arnaques des plombiers sans scrupules !